Carolus Brouard – Maison Torlet, Orléans

Voici un siphon bleu avec une magnifique illustration.
Ce modèle est assez exceptionnel pour plusieurs raisons :

Siphon Carolus Brouard

– Il possède un tube tricolore (peu courant)
– La gravure est très grande
– Elle met en scène deux personnages
– Elle est réalisée à l’acide.

Pour rappel à ma connaissance il existait 3 techniques pour illustrer un siphon. Les méthodes au pochoir, soit par sablage soit par acide et les siphons émaillés. (Si je me trompe n’hésitez pas à me corriger).

Je n’ai malheureusement pas d’information sur les techniques exactes mais ce que je sais c’est que les dessins sont beaucoup plus fins sur un siphon gravé à l’acide. Non seulement plus fins mais plus profonds également et du coup l’illustration accroche mieux la lumière. C’est un vrai bonheur pour les yeux.

Revenons à ce modèle et à son dessin où l’on voit Gambrinus, roi mythique de Flandre et Brabant, qui est un symbole des amateurs de bière. Il représente la bonne humeur et la joie de vivre typique des biérophiles. Le deuxième personnage trinque avec lui mais je suis incapable de l’identifier. Il s’agit peut-être d’une représentation de Carolus Brouard lui-même allez savoir.

Siphon Carolus Brouard

Siphon Carolus Brouard

1- Plus en détail :

Le bouchon est d’origine et nous apprends quelques informations :
Maison TorletBrouard, Orléans – Gueret Fres Paris 08 (pour 1908)
Et sur le verre écrit en gros, Carolus Brouard, Orléans.

Alain Orléans du site Orléans Brasseries m’a très gentiment partagé des informations que j’ai essayé de compléter. (Mais je pense qu’il connaît déjà tous les détails que je vais vous présenter ici)

Avec deux documents visibles sur son site nous apprenons que la fabrique se situait 6, rue de la Bourie-Blanche, Orléans et que cette grande maison proposait des bières françaises, du cidre de Normandie, de l’eau de Seltz, des eaux minérales, de la limonade et de la glace « hygiénique ».
Mais je n’ai aucune idée de ce que pouvait contenir exactement ce siphon.

Nous retrouvons aussi 3 noms :
Maison Torlet & Carolus Brouard ainsi que L. PreslierTorlet
3 noms pour une seule entreprise c’est un peu beaucoup, non ?

2- Un peu d’histoire :

Victorien Désiré Maximin TORLET, Marchand de bière, décède le 11 novembre 1887.
Sa femme Camille Eudoxie Rosalie JUMEAU garde l’affaire pendant un temps jusqu’à fin 1898.
Son nouveau mari, Carolus Brouard reprend les rênes en 1898
Celui-ci céda ensuite l’affaire à sa belle fille M. Torlet et à son gendre L. Preslier
(Pour l’anecdote M. Carolus était veuf en 1ères noces de la sœur jumelle de sa nouvelle femme.)

La période Brouard selon les recherches menées par Alain est [1898-1914[. (parenthèse ouverte).
On retrouve une activité à cette même adresse en 1922 par PreslierTorlet puis Preslier seul.

– Camille Eudoxie Rosalie JUMEAU , née le 16 novembre 1852 – SANTEUIL (28) , décédée peut-être le 23 novembre 1918 – ORLÉANS (45)
– Camille Blanche Torlet, née le 4 janvier 1886 – ORLÉANS (45), décédée le 21 février 1972 – ORLÉANS (45) , à l’âge de 86 ans
Mariée le 24 septembre 1906 , ORLÉANS (45), avec Louis Alphonse PRESLIER
Né le 25 août 1879 – CONCRESSAULT (18)
Décédé le 1er février 1952 – ORLÉANS (45), à l’âge de 72 ans
Sources complémentaires provenant de Généanet : Information de Véronique Martel Lien 1, Lien 2

3- Et une énigme pour terminer

J’ai trouvé dernièrement un autre siphon de la maison PreslierTorlet avec une autre gravure derrière.
Celle d’un portrait avec les mentions E. Irvine, Ottawa.
Avis aux amateurs, je souhaite échanger (et non vendre) cette belle pièce gravé à presque 360° et montrant pas moins de trois personnages).

Siphon Carolus Brouard

Siphon Carolus Brouard

J’avais déjà présenté un autre siphon avec ce portrait mais il s’agit ici d’une autre pièce qui possède également une double gravure mais différente (Marcelin-Martin à Romilly-sur-Seine).

Les siphons étaient assez chers à l’époque et il n’est pas rare de trouver des siphons recyclés.
Mais souvent ces siphons d’occasion ont une des deux gravures effacée ou du moins cachée par un large sablage afin de ne pas reconnaitre l’ancien propriétaire. Ce qui n’est pas le cas de ce modèle.
Ma question est pourquoi ?!

S’agit-il d’une publicité de la même entreprise, un partenariat, un oubli ?
Si vous avez la réponse je suis preneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *